Un quart-temps avec… Cédric

Pour découvrir les personnes qui font le BBC, nous entamons ici une série d’interviews visant à présenter les membres actifs au sein de notre club. C’est aujourd’hui à Cédric que nous laissons la parole !

Peux tu présenter en quelques mots ?

Cédric Cuvillon, 40 ans (+ quelques années), marié, 2 enfants, j’habite à Noyal-sur-Vilaine et je travaille au service « immobilier » chez ENEDIS.

Depuis combien de temps fais-tu partie du BBC ?

6 ans maintenant.

Quelles sont tes fonctions au sein du club ?

Depuis 2 ans maintenant, en collaboration avec Laurent LECLERC, je suis l’heureux président de ce beau club.

Qu’est ce qui t’a poussé à assurer ces fonctions ?

Lorsque l’ancien président Sylvain a annoncé son souhait de passer la main pour prendre d’autres fonctions au sein du club, les membres du bureau m’ont proposé cette fonction. Après quelques jours de réflexion, j’ai accepté de prendre la suite en sachant que cela ne serait pas simple car mon prédécesseur avait fait du super travail pour amener le club là où il est à ce jour. J’ai accepté ce poste (avec un coprésident : Laurent LECLERC) en sachant également que je serai bien épaulé par les membres du bureau pour monter des projets.

Quel est ton meilleur souvenir au BBC ?

La sortie des u13 gars à Quimper (avec un match amical contre l’UJAP, visite de la ville au son de la cornemuse, un repas gastronomique à base de frites, hamburgers… et la rencontre avec un joueur PRO à l’issue d’un match de play-off pour la montée en PRO B), c’était une super journée !!

Mais le souvenir qui me marque le plus en tant qu’entraîneur /coach au BBC est que j’ai eu la chance d’entrainer des joueurs et joueuses qui ont été très à l’écoute de mes conseils, ce qui m’a permis de le faire progresser, et de leur faire prendre conscience d’une chose : que « seul on va vite, mais ensemble on va plus loin ». Les résultats de matchs sont une chose mais les images qu’il me restent sont : les sourires, les moments de complicité que je pu avoir avec eux ainsi que leurs remerciements (sans oublier ceux des parents), en fin de saison.

Si tu devais utiliser 3 mots pour définir le BBC, lesquels utiliseraient-tu ?

Convivialité / Partage / Bonheur

Peux-tu citer un point fort et un point à améliorer pour le club ?

+ : un bureau dynamique qui est toujours partant pour de nouvelles aventures et surtout l’ambiance familiale qui permet d’avoir des parents qui viennent encourager leur(s) enfant(s).

– : nous sommes une petite commune, il est parfois difficile d’avoir un nombre suffisant de joueurs dans chaque catégorie pour pouvoir créer une équipe. Notre club, nos idées, notre bonne ambiance commencent à se faire connaître à l’extérieur, je suis convaincu que dans quelques temps nous aurons des équipes complètes dans toutes les catégories grâce à des joueurs des clubs voisins qui viendront jouer chez nous parce qu’on s’y sent bien.

On traverse une période un peu particulière (confinement), comment la vis-tu ?

Pour un président, un entraîneur, c’est difficile de voir tout le monde rester à la maison, ne pas voir les enfants, les parents se retrouver, c’est dur aussi pour tout le monde. De passer devant les salles de sport vide, c’est triste. J’ai hâte que tout le monde retrouve le chemin de la salle, de notre nouvelle salle, que les entrainements et les matchs reprennent, que les sourires reviennent, que de nouveaux souvenirs se créent et tout cela dans les bonnes conditions de vie. Cette période nous laisse le temps pour être en famille et préparer tranquillement les fêtes de fin d’année, j’espère vous revoir avant bien sûr et en pleine forme pour la reprise de la saison.

Et pour finir, un petit portrait chinois :

  • Si tu étais une personnalité, tu serais… Yann Tiersen (simple, discret et donnant du bonheur aux gens et qui habite sur mon île de rêve)

  • Si tu étais un super-héros, tu serais…un marin de la SNSM (mais c’est pas possible car j’ai le mal de mer).

  • Si tu étais une couleur, tu serais…le bleu.
  • Si tu étais un film, tu serais… La 7ème compagnie

  • Si tu étais un animal, tu serais…un goéland.
  • Si tu étais un plat, tu serais…un lapin à la moutarde.

Une réponse

  1. Céline dit :

    J’aurais jamais deviné pour le film préféré 😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.