Un quart-temps avec… Régis

Pour découvrir les personnes qui font le BBC, nous entamons ici une série d’interviews visant à présenter les membres actifs au sein de notre club.

On continue notre série en découvrant l’interview de Régis !

Peux tu présenter en quelques mots ?

J’ai 42 ans et suis présent sur la commune de Brécé depuis 2008. Papa de Malo (U7) et Renan (U11), licenciés au BBC.

Depuis combien de temps fais-tu partie du BBC ?

Adhérent au BBC depuis 2015 (des doutes sur l’année réelle, le temps passe si vite !) d’abord comme joueur en détente, puis coach et membre du bureau par la suite.

Quelles sont tes fonctions au sein du club ?

Je continue à coacher les U11G et participe à l’activité Détente du club.

Depuis cette année, j’entraîne les U17G sur le créneau du mercredi.

Qu’est ce qui t’a poussé à assurer ces fonctions ?

L’envie de passer du temps avec mes enfants le samedi est la première raison.

Ensuite, mes parents se sont investis dans des associations sportives lorsque j’étais plus jeune. C’est un juste retour des choses. Une association ne peut pas fonctionner sans bénévoles. Peu importe sa connaissance et sa pratique du sport concerné, il y a toujours de la place pour une personne qui souhaite donner du temps.

Enfin, j’ai eu la chance de jouer au basket en sénior pendant quelques années. C’est un devoir de transmettre aux enfants le savoir et les valeurs (combativité, agressivité [dans le bon sens du terme], respect des consignes, des éducateurs et des arbitres, …) qui nous ont été légués.

Quel est ton meilleur souvenir au BBC ?

Pas de meilleur souvenir en particulier.

Mais voir les enfants se défoncer tous les samedis pour l’équipe et garder le sourire même en cas de défaite avec le sentiment d’avoir tout donné est la meilleure des récompenses pour un parent et éducateur.

Si tu devais utiliser 3 mots pour définir le BBC, lesquels utiliseraient-tu ?

Bonne ambiance générale

Peux-tu citer un point fort et un point à améliorer pour le club ?

Point à améliorer => Manque d’investissement des jeunes dans l’arbitrage (faible participation des jeunes aux formations arbitrage l’an passé) et dans l’encadrement des plus jeunes (entraînement et coaching). Cette présence des U15 et U17 auprès des plus jeunes créerait une dynamique club, les plus jeunes venant supporter les plus grands lors des rencontres à domicile. N’oublions pas que les ados d’aujourd’hui seront les parents / éducateurs / entraîneurs de demain.

Point positif => Le travail sur la formation des joueurs (fondamentaux individuels et collectifs) opéré par les entraîneurs (Wilfried notamment ces dernières années) porte ses fruits et sera encore plus visible dans les prochaines années. Pour un « petit » club comme Brécé, il est nécessaire de continuer à accentuer ce travail dès le plus jeune âge.

On traverse une période un peu particulière (confinement), comment la vis-tu ?

Plutôt bien au niveau familial. Nous habitons une petite commune, la campagne est à notre portée. Nous profitons des extérieurs.

Il faut savoir profiter des plaisirs simples tels que les moments en famille (cuisine, jeux de société, …). Prendre le temps de faire les choses et de mettre à profit ces instants. De toute façon, il ne nous est pas demandé de commenter, contester ou interpréter les décisions gouvernementales mais bien d’adapter nos comportements face à ces contraintes.

Plus compliqué au niveau professionnel. Le télétravail (8 mois sur l’année 2020) peut être utile et efficace ponctuellement, pas sur la longue durée.

Et pour finir, un petit portrait chinois :

  • Si tu étais une personnalité, tu serais… Michaël JORDAN pour l’ensemble de son œuvre aussi bien sur le terrain, qu’en dehors en tant que propriétaire de franchise NBA.

  • Si tu étais un super-héros, tu serais… Charles INGALLS de la Petite Maison dans la Prairie (à la fois père exemplaire, maçon, couvreur, agriculteur, bucheron, menuisier, médiateur dans les conflits, …)

  • Si tu étais une couleur, tu serais… Jaune (couleur de l’unique club que j’ai connu en compétition = Acigné !).
  • Si tu étais un film, tu serais…« Rasta Rockett ». On peut être quelqu’un même sans être le premier.

  • Si tu étais un animal, tu serais… un « gros » ours en peluche.
  • Si tu étais un plat, tu serais… une bonne « Poule au riz » faite maison. Mmmmmm quel délice !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.